Le Tiers-Lieu, c’est quoi ?

C’est quoi un Tiers-Lieu ?

Un lieu convivial qui met en lien des personnes d’horizons différents, où les activités personnelles et professionnelles se mêlent pour faire émerger des projets innovants, qui répondent à des enjeux du territoire. Un lieu de partage de connaissances et de savoir-faire.

Un Tiers-Lieu, c’est tout ça à la fois : un lieu pour être et faire ensemble à tous les âges de la vie.​

« Rien ne définit le Tiers-Lieux, si ce n’est les usages qui en sont faits. »

L’origine du terme « tiers-lieu »​

Le sociologue Ray Oldenburg décrit en 1989 (dans son livre « The Great Good Place ») l’existence de différents lieux de vie. Le premier lieu est le domicile et le deuxième est le travail. Il observe qu’un troisième type de lieu existe, qui est fréquenté par des personnes pour se retrouver. Ce sont des espaces permettant des rencontres inédites pouvant amener à l’émergence de projets collaboratifs. Ainsi est né le terme de Tiers-Lieu.​

Le tiers-lieu : un outil au service des besoins du territoire

Les tiers-lieux permettent de centraliser et mutualiser les énergies présentes pour répondre à des besoins du territoire et de ses habitant.es. Ils ont pour vocation de contribuer au dynamisme du territoire, qu’il soit économique, social ou culturel.

Concrètement, le Tiers-Lieu met à la disposition de toutes et tous des espaces d’activités partagées (« co-working »), des espaces de convivialité (café, bar, restaurant, salle de spectacle), ou encore des équipements (outils, machines, matière première, (?) système informatique). ​

La mutualisation des moyens permet la réduction des coûts et rend ainsi plus accessible des outils ou activités à l’ensemble de la population. Cette accessibilité permet également le brassage des utilisateurs et utilisatrices, ainsi que l’émergence de nouveaux projets.